etre interviewe que faire

Être interviewé : conseils pour réussir votre entretien

Aujourd’hui, sur internet, YouTube ou en formation, on nous apprend principalement à endosser le rôle de l’intervieweur : poser les questions, préparer son entretien en amont, et même les tactiques de persuasion. Mais personne ne nous apprend à savoir comment se préparer et se comporter de l’autre côté de la caméra, en tant qu’interviewé.

Pour réussir son interview, il est important de comprendre son format et son utilité, pour pouvoir s’en servir et correspondre aux attentes, que ce soit les vôtres ou le sujet que vous défendez, tout en gardant en tête que cet exercice n’est pas simple et encore moins inné. Il faut, surtout pour les premières fois, bien se préparer, comprendre et mettre en pratique des étapes clé à suivre.

Cet article vous accompagnera dans la mise en œuvre et dans l’épanouissement lorsque vous êtes interviewé, en vous prodiguant des conseils et astuces pour assurer son déroulé.  

Définir une interview

🧐 Définition d’une interview : L’interview, ou « l’entrevue », est un genre journalistique composer de deux personnes : un intervieweur, et un interviewé, où un jeu de questions/réponses va se créer, afin d’interroger sur les actes, les idées ou les projets de cette personne, afin d’en publier ou diffuser finalement le contenu.

Les rôles lors d’une interview : 

Lors de cet entrevu, nous faisons face à deux protagonistes. L’interviewer, le rôle du journaliste, ou à une personne chargée de mener l’entretien, qui va soumettre les questions.  Il va jouer un rôle essentiel dans cette collecte d’informations et de création de contenu basé sur les entretiens avec des personnes d’intérêts.

Et nous retrouvons l’interviewé, qui est, quant à lui, la personne répondant aux questions, qui vont généralement se porter dans le cadre de recherches, à des fins journalistiques, ou sur une profession. 

🔴 Pourquoi se préparer pour son interview ? 

Alors, pourquoi se préparer à son interview ? Pour ceux qui se souviennent, mettez vous dans une situation d’examen, où il y a deux possibilités 📚 ; la première, vous ne vous êtes pas préparé, vous y aller « au talent » comme on dit, et vous aller potentiellement réussir… ou rater. Et pour les plus stresser, le taux est à son paroxysme. A l’inverse, vous avez bien révisé, vous vous êtes préparé mentalement à cette épreuve, et de ce fait, vous vous sentez un minimum rassurer, et plus détendu. 💆

Eh bien se préparer pour son interview escompte le même résultat. C’est un nouvel exercice auquel vous êtes confronté, qui n’a peut-être aucun rapport avec ce que vous faites normalement. Une interview peut être rapide, ou être perçu rapidement lorsque l’on est naturel, serein, et que l’on connaît un minimum son sujet. En d’autres termes : on prévoit les risques et on y remédie.

Donc si vous souhaitez passer un bon moment, et vous rappelez cette expérience positivement, prenez note des conseils suivants.

Les enjeux d'une interview

📍Bien sûr, l’interview n’est pas juste une suite de questions posée afin de vous scruter et connaître tous vos secrets. Elle a d’ailleurs des enjeux multiples ; à la fois pour vous, pour la cause que vous défendez, mais aussi, pour la personne en face de vous. Pour plus de facilité, nous allons nous concentrer simplement sur les deux points évoqués plus tôt, étant le sujet central de ce document, à savoir ; l’interviewé et son sujet.

🧐 Un enjeu personnel ?

Il dépend d’abord du format d’interview utilisé :

Reprend les concepts des vidéastes sur YouTube, proposant un axe très centralisé, et une invitation au débat et à l’échange.

Exemple :

 Tendance et visible, c’est le format incontournable du moment ;  court, réaliser en portrait, et axé sur une thématique précise

Exemple :

Propose une thématique plus sérieuse, et un message mémorable, grâce à une diffusion impactant. Les moyens matériels mis en place sont aussi plus conséquents, et demandent plus de techniques et de temps. Le journaliste est présent dans la vidéo.  

🚵C’est aussi une épreuve et une expérience personnelle. Voyez le si vous le souhaitez comme un jeu, dont la récompense est la fierté que vous en tirez. ✨

Cela favorisera votre développement personnel, car ce processus permet au candidat de réaliser et d’évaluer ses compétences, afin de mieux se connaître et de se perfectionner.

👍De plus, si vous êtes amené à évoquer votre profession, cela peut vous mener à une sorte d’épanouissement personnel. A partir du moment que vous aimez ce que vous entreprenez, cela vous procure une satisfaction et un plaisir essentiel dans la réalisation de votre travail, mais aussi pour votre bien-être mental et émotionnel, et cela se ressentira lors de votre entretien, et ajoutera une vraie plus-value à votre expérience.

🧐 Un enjeu professionnel ?

Autre qu’un apport personnel, elle a aussi un enjeu professionnel.🧑‍💼

L’interview  vous permet de mettre en avant un sujet qui vous tient à cœur : votre profession, votre entreprise, là où vous travaillez, et encore d’autres, vous offre une possible ouverture d’avenir. Développer et étendre son réseau, s’engager dans de nouvelles expériences, ou encore obtenir des avantages professionnels.

Comment se préparer ?

Préparer ses réponses

On dit qu’une interview doit être naturelle, improvisée, comme une discussion fluide. Et sur le principe, il est vrai que pour le spectateur, le résultat est plus agréable, mais pour vous aussi, vous vivez le moment de façon plus appréciable. Malgré tout, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas en amont être un minimum préparé.

❌On ne vous demande pas d’organiser un plan de réponse comme une dissertation, ou même de simplement préparer un texte écrit, mais déjà de prendre connaissance des questions qui vous seront posées et commencer à prendre en compte la réflexion de la réponse.

🔴 Pourquoi ? Car cela vous permettra d’avoir en amont une structure, un début et une fin. Vous pourrez modérer votre temps de parole, juger de la longueur, et avoir une idée de ce que vous répondrez. Le but n’est pas de vous poser un piège ou que vous ayez un blanc, car vous ne savez pas quoi répondre.

▶️ Avoir les questions au préalable vous permettra aussi de concilier avec le journaliste les informations que vous souhaitez transmettre ou non, ou tout simplement, apportez si besoin des éléments annexes si besoin. Pour obtenir les questions, rien de plus simple : si le commanditaire de l’interview ne vous a pas transmis les questions, vous êtes en droit de les demander en avant le tournage.

👔 Choisir sa tenue 👗

Le choix de la tenue peut paraître dérisoire au premier abord, mais reste l’un des éléments les plus importants. Elle reflète qui vous êtes et influence la perception des autres. Même si l’on prône la liberté de choix, l’image que vous projetez est importante. Votre tenue donne le ton et le premier indice du message que vous souhaitez transmettre. C’est pourquoi il est essentiel d’adapter votre tenue vestimentaire.

Voici la liste non-exhaustive des types de vêtements à éviter :

Les tissus qui se froissent 👚

Les faux plis sont courants et ont tendance à créer des ombres et des lignes à l’image, ce qui donne l’impression d’un tremblement de la caméra

Lors d’une réalisation vidéo, il est souvent mentionné la possibilité que la caméra accentue la silhouette et donne une impression plus considérable, alors pour éviter que cela ne s’amplifie : on oublie.

Cravates / boutons de manchettes, ect. Tout ce qui brille ou qui a la possibilité de capter la lumière car la lumière aura tendance justement à s’y loger et ira également refléter sur l’objectif de la caméra, qui provoquera un reflet perturbant le spectateur.

Ils peuvent rendre l’image tremblante et cela pourrait être désagréable pour le public, et donne l’idée que l’image est de moins bonne qualité, ajoutant un effet moindre.

👕Lorsque l’on utilise un fond vert, il est fondamentalement déconseillé de porter de la couleur, et encore plus du vert (où l’image en fond viendra se refléter sur le tee-shirt / chemise,) ce qui viendrait faire échouer le « background » et poserait un problème d’image au rendu final.

Afin d’éviter le jour-J de cacher votre joli tee-shirt d’un scotch noir, ou de donner du travail aux monteurs qui devront flouter le signe distinctif de la marque en question, porter un vêtement uni, pour répondre aux besoins de conformité et des non-droits d’utilisations et de promotions. 

✅ Les tenues conseillées :

A l’inverse, certaines tenues ou couleurs sont plus conseillées, car elles auront tendance à mieux se retransmettre à l’image, et sur vous.

Les couleurs claires : Le résultat ressortira mieux et les tons iront donner de la couleur à votre teint

Exemple – La chemise bleue est l’inconditionnel classique qui fonctionne bien.

🟢Privilégiez les vêtements porter prêts du corps

Les couleurs naturelles – un vêtement qui vous ressemble : Se sentir confortable dans sa tenue. Elégant, jeune, professionnel, décontracté ? A vous de choisir du moment que cela vous ressemble et aille avec le message et le ton de la vidéo.

Une fois la préparation de votre tenue faite et que vous vous serez mis en condition, vous pouvez vous dire que vous avez réalisé 50% du travail. Vous avez commencé à rentrer dans le personnage pour le jour-j. Maintenant, voyons ensemble les cinquante autres pourcents qui vous attendent.

🔆 Petits conseils 🔆

Sachez tout d’abord que la caméra ne vous mangera pas, vous avez le droit de vous tromper, ou de ne pas apprécier la réponse que vous avez donnée, n’hésitez pas à demander de recommencer. Vous avez une équipe d’expert qui est là pour vous accompagner, sans vous faire ressentir le cadre interview. De la caméra, lumière, son, ou encore l’ambiance mise en place ; tous ses éléments sont présents pour vous mettre en avant et instaurer les meilleures conditions.

Si vous avez souhaité prendre connaissance des questions au préalable, renseignez vous sur la possibilité d’un prompteur pendant votre passage : vous devrez écrire votre texte qui coïncidera avec les questions, pour qu’il soit ensuite retransmis en direct pendant l’enregistrement. Pour plus de faciliter et d’aisance, apprenez un minimum ce que vous aurez écrit. Et pas de panique, la typographie et le temps de défilement s’ajustera sur place avec vous.

Prompteur interview

Pendant l'entretien

La communication verbale

🛑Attention aux tics de langage : hum / heu / donc… : cela décrédibilise votre cause et votre message, tout en donnant un côté moins professionnel.

A la place, voici une liste de conseils :

  • Formulez la réponse dans votre tête avant de répondre
  • Pour que l’élocution soit bonne : hydratez vous correctement
  • Entrainez vous à l’oral un peu avant si vous le souhaitez
  • Prenez des notes avec des points ou mots clé que vous souhaitez aborder
  • Exercez l’art du storytelling : suivez un cheminement de pensée et organisez vos idées en entonnoirs : du plus général au plus spécifiques (petits détails / exemples / anecdotes) cela vous permettra de mettre une structure et d’éviter de vous éparpiller. Pour vous aider, imaginez vous en train de raconter votre histoire à la personne que vous souhaitez et avec qui vous êtes à l’aise
  • N’hésitez pas à respirer et à mettre des temps de pauses dans votre discours ou entre chaque question afin de reprendre votre souffle, restructurer vos pensées et éviter de vous emmêler les pinceaux

Si vous vous trompez, pas de panique ! Tout peut se reprendre, nous sommes en numérique.

La communication non-verbale

Elle influence non seulement la perception que l'intervieweur a de vous, mais aussi votre propre confiance en vous. La soigner est essentiel pour faire bonne impression et maximiser ses chances de succès.

Tout d’abord, soyez ancré dans vos pieds : imaginez comme un chêne centenaire, enraciné fermement dans le sol, s’étendant le plus haut possible. Ayez la tête haute, les épaules légèrement relâchées et en arrière pour traduire une attitude formelle et professionnelle, avec une petite action décontractée pour faire ressortir quelqu’un qui est à l’aise.

Cette posture influencera positivement votre audience, tout en donnant une crédibilité à votre cause et une confiance en vous qui se partagera à votre auditoire.

Enfin, soyez enthousiaste, assuré et souriant : cette attitude se retransmet positivement à l’image, et se reflétera sur votre posture et dans l’énergie de votre discours, afin d’éviter un air solennel, rigide pour être plus accessible et chaleureux.

La gestuelle complète vos paroles et influence grandement la perception de l'intervieweur. Des gestes assurés et appropriés renforcent votre message, transmet votre confiance et montre votre engagement, contribuant à une impression positive.

❌ Vos gestes comptent, et voici la liste non-exhaustive des choses à éviter :

L'emplacement de vos bras

Évitez de croiser vos bras, car cela peut manifester un signal d’inconfort ou de fermeture face à votre public. Il peut être perçu comme un réflexe de protection.

De même, on évite les mains dans le dos ou croiser devant, qui induit une posture fermer ou et une nom maîtrise de son sujet. Alors n’hésitez pas à utiliser vos mains, sans en abuser, car cela pourrait détourner le spectateur du message verbal de votre communication non verbale.

Evitez les petits gestes parasites : ne pas toucher la bouche, cravate ou ne vous gratter pas : cela peut vous gêner lorsque vous parlez et donc intervertir à votre diction. Cela peut aussi traduire votre  nervosité, inconfort et malaise.

En somme, ne jouez pas avec vos mains, cheveux, bijoux ou stylo qui pourrait venir nuire au retour son lors de l’enregistrement de la vidéo, alors si vous souhaitez vous canaliser, respirez et lancé vous.  

✅ A la place :

Si vous le souhaitez, privilégiez les mains entrelacées devant, afin de croiser vos pensées, qui donnent un aspect de confiance en soi et de maîtrise du sujet.

Ou bien, afin de paraître plus vivant et détendu, placez simplement vos mains sur les genoux ou le long de votre corps, et si vous avez connaissance du fait que vous bougez beaucoup, entraînez-vous en amont à contrôler vos mouvements : soyez naturel, sans donner mal à la tête aux spectateurs.  

Ainsi, utiliser votre capacité à communiquer et à aller vers l’autre. Vous pouvez informer de votre préoccupation si vous en ressentez le besoin, pour bénéficier de conseils.

Il établit une connexion avec l'intervieweur, montre votre engagement et votre intérêt, et renforce la confiance que vous inspirez. En somme, un bon usage du regard contribue à créer une impression positive et à favoriser une communication efficace.

❌ De ce fait, certaines positions du regard sont à éviter, car elles transmettraient le mauvais message et la mauvaise intention :  

🫨 On ne fixe ni le sol ni ses pieds durant l‘interview : le regard capte le public ainsi, poser son regard vers le bas émet un sentiment négatif, de peur voir de gêne, et démontre un manque d’assurance.

😳 On évite les points fixes pendant tout le long : dans cette situation, le public qui vous regardera et écoutera, aura l’impression que votre regard ne bouge pas et reste statique. Comment on dit, « la parole passe par le regard », alors transmettez votre discours par vos yeux. Surtout, si l’interview est en face caméra, abstenez vous de regarder à côté, et si vous faites face à une interview de type konbini (avec un journaliste), on ne positionne pas son regard sur le plafond. 🙄  

✅ Les conseils en fonction de la vidéo : 

🧑‍💼🎥 Si vous êtes amené à réaliser une interview face caméra, regarder directement l’objectif, à l’inverse, si le journaliste est présent et sur le côté de l’enregistrement, votre regard se fixera sur lui.

Pour finir, maintenez un contact visuel approprié pour également transmettre de la sincérité, un sentiment apprécié par les interlocuteurs. 

✨ Le mot de la fin ✨

Finalement, l’une des choses les plus importantes que vous devez vous dire, c’est la contribution que vous y gagnez. Effectivement, être interviewé peut vous accorder de nouvelles positions et opportunités d’apprentissages et de développement qui se ressentent ensuite sur vos compétences et votre travail. Car vous faites un vrai travail sur vous lors de cet exercice : vous faites face à vos peurs, à vous-même. Vous êtes dans une situation de contrôle et de gestion de vos émotions, malgré ce que vous ne connaissez pas. Alors ayez foi en vous, de vos capacités, et surtout, soyez fière de ce que vous allez réaliser.  

En suivant nos conseils, vous pourrez aborder avec aisance l’exercice, en ayant conscience des étapes à suivre pour se préparer et des outils à mettre en place avant et pendant, afin de maximiser votre impact ; visibilité, notoriété, ou encore crédibilité.  N’hésitez pas à prendre votre temps dans la conception de vos réponses et à essayer différents moyens mnémotechniques qui pourront vous aider dans votre prise de parole.  

Prêt à transformer cette opportunité en succès ? Regardez vous évoluer et saisir chaque nouvelle chance avec confiance et détermination !

Découvrez également notre article détaillant plus en détail la conception d’un besoin vidéo, avec des astuces clés.

Rencontrons-nous

Les derniers articles

etre interviewe que faire

Être interviewé : conseils pour réussir votre entretien

Découvrez comment définir précisément votre besoin vidéo pour optimiser vos campagnes de communication. Apprenez à cibler votre audience, choisir le bon format et planifier efficacement votre projet pour maximiser l’impact de vos vidéos. Un guide essentiel pour les professionnels cherchant à renforcer leur stratégie digitale.

Lire la suite »
Besoin vidéo comment le definir

Besoin vidéo : comment le définir ?

Découvrez comment définir précisément votre besoin vidéo pour optimiser vos campagnes de communication. Apprenez à cibler votre audience, choisir le bon format et planifier efficacement votre projet pour maximiser l’impact de vos vidéos. Un guide essentiel pour les professionnels cherchant à renforcer leur stratégie digitale.

Lire la suite »
Picture of Sylvain
Sylvain

Partager cet article

Table des matières

Table des matières