Menetrel Productions

Vous mettre en scène autrement

A propos

Nous sommes une société de production audiovisuelle spécialisée dans les activités de l’Economie Sociale et Solidaire, le développement durable ou qui porte un impact social positif.

Nous souhaitons valoriser les entreprises et association en leur proposant des images de qualité afin de leur donner plus de visibilité. Faisons parler de nous !

Suivez nous

Juin 06 2019

Le Clou du Spectacle

Bonsoir à tous,

 

C’est le 10ème article pour Film Your Impact cette semaine ! Et aujourd’hui, nous n’allons pas parler d’une entrepreneuse, mais d’une YouTubeuse qui partage sa passion pour le théâtre. Sa chaîne YouTube s’appelle Val’Och et son émission, Le Clou du Spectacle. Val’Och a gagné de nombreux prix grâce à ce projet : 1er prix Créartup en 2017, médaille d’honneur de la ville de Paris, puis lauréate finaliste du concours d’Emergence Frames, qui est un festival de vulgarisation à Avignon.

Est-ce important pour toi de développer des activités à impact social ?

Oui, évidemment qu’il est important, voire essentiel de développer ce genre d’initiative. En tous cas, ça me paraît très évident parce que c’est ce genre de chose qui donne du sens à mon travail et par capillarité à ma vie. Je veux bosser avec et à destination d’êtres humains. Je ne suis pas là pour m’enrichir pécuniairement, cet espèce de cliché d’american dream ou d’entrepreneur n’a aucun sens pour moi. Je me sens 1000 fois plus utile et à l’aise dans des projets à but social.

Peux-tu nous parler de ton modèle économique ?

Pour le moment, la chaîne est à perte. C’est un investissement personnel énorme en temps et en argent. Si je devais valoriser le travail effectué et le matériel acheté depuis la création de la chaîne il y a 2 ans, je pense que nous serions près des 30 000, 40 000€, si j’avais pu payer correctement les personnes qui m’ont aidé.

 

Donc évidemment que la chaîne ne remplit pas mon porte-feuille. En revanche, elle m’enrichit rapidement et efficacement au niveau de mon réseau professionnel. En revanche, ça me rapporte des choses de manière indirecte. C’est une vitrine professionnelle pour moi, en tant que vidéaste et réalisatrice. Quand j’ai lancé la chaîne, je ne savais pas cadrer, placer une lumière, utiliser une caméra, j’ai tout appris sur le tas, et ces compétences de vidéastes m’ont déjà fait travailler.

 

D’autre part, la chaîne permet de montrer ma légitimité en tant que professionnelle du spectacle vivant. Elle a beaucoup appuyé mon métier de chargé de production par exemple, si je le suis c’est grâce au réseau développé autour de YouTube. Et je l’ai rapidement et efficacement agrandi.

Aurais-tu une anecdote à raconter ?

Il y a quelques mois, j’ai vécu un moment très touchant. Je sortais d’une pièce de théâtre qui s’appelle Comédien (allez la voir d’ailleurs, c’est super), et il y a 3 personnes qui viennent me voir. Elles me disent elles me disent qu’elles sont venues voir la pièce, c’est grâce au fait que j’en ai parlé sur ma chaîne. Et elles m’ont remerciée parce qu’ils ont vraiment adoré, et m’ont félicité pour la chaîne.

 

C’était la 1ère fois que j’avais un contact direct avec des abonnés, et qui sont allés directement au théâtre car j’avais parlé de la pièce en question. C’est là que tu percutes et que tu te dis, ok je suis utile. J’ai été très émue par cette rencontre.

Un conseil pour nos entrepreneurs ?

Le conseil que j’aurais à donner, ce serait plutôt au niveau de l’équipe. Il faut oser s’entourer des bonnes personnes lorsqu’on n’a pas soi-même toutes les compétences nécessaires (et c’est très souvent le cas, et normal de surcroît). Et surtout s’entourer de personnes avec qui on se sent sur la même longueur d’onde. C’est ce que j’ai fait au démarrage, il me manquait des compétences techniques (montage, cadrage, lumières). Je savais pour ma part écrire des textes et les jouer face caméra. J’ai tout simplement demandé à un photographe et un monteur de me montrer ce qu’ils faisaient et de m’apprendre. Maintenant, je fais tout toute seule. Maintenant, mon problème aujourd’hui est que je manque de temps et je repasse dans une phase où j’ai envie de déléguer mon travail.

Et hop, cette 10ème interview est terminée. Déjà 10 semaines avec de nombreux projets variés, n’hésitez pas à nous en conseiller et faisons parler de nous !

Sylvain

0 Commentaires
Partager cet article
Aucun commentaire

Poster un commentaire